Indoor

Sous cet anglicisme se cache un nouveau développement de notre loisir : la possibilité de faire évoluer des avions ou planeurs dans des salles fermées de type gymnase afin de préserver les maquettes de tout « coup de vent ». Les modèles sont très légers ( 200 à 350 g.), propulsés par de petits moteurs électriques, bien évidemment radiocommandés et évoluent à faible vitesse.

Ecolage

Commencez par venir faire quelques vols avec les avions du club!

Vous vous ferez ainsi une idée sérieuse de ce qu’est le modélisme !

Trop de modélistes se sont précipités dans des magasins, le chéquier en avant, et ont acheté du matériel qu’ils n’ont pu utiliser que plusieurs années plus tard.

L’investissement est trop lourd pour être fait à la légère, surtout si votre intérêt pour le modélisme ne devait être que passager.

Pour toute personne intéressée par l'écolage, vous pourrez rencontrer et faire connaissance avec notre grand spécialiste de l'écolage M. Charly CAIROLI.


Pilotage

N'oubliez pas qu'en faisant partie de la FFAM, vous êtes en même temps assuré!


COMMENT DEBUTER ?

La meilleure façon, ou du moins la plus rationnelle, est de faire partie d’un club.
Une visite dans un club au préalable est nettement préférable avant d’acheter son matériel.
Non seulement vous serez bien accueilli, mais vous verrez les divers matériels en action, et en fonction de vos désirs et de vos possibilités,vous serez conseillé efficacement.
Il faut aussi être raisonnable et s’orienter vers des modèles aux performances modestes mais bien adaptées à votre futur apprentissage.
Pour vos début, préférez un avion ailes hautes qui sera beaucoup plus facile à piloter, du type Ready-to-fly.
Il s'agit d'appareils presque entièrement montés et ne nécessite que quelques heures d'assemblage pour aller voler. En revanche, il sont plus chers à l'achat, contrairement aux kits de construction, qui eux, comportent un plan et un "fagot de bois" mais nécessite une certaine expèrience de la construction tout bois.
Les kits de construction sont moins chers à l'achat. Le mieux est de se renseigner auprès d'un club.
Cet apprentissage doit aboutir à la qualification de pilote de démonstration, qui comme le permis de conduire est le gage d’une formation complète, y compris la mise en œuvre et les règles élémentaires de sécurité.
Vous serez alors capable de voler de vos propres ailes, de choisir la catégorie et les modèles qui vous plaisent vraiment.


COMBIEN CA COÛTE ?


C’est évidemment la question qui revient le plus souvent. Comme en automobile, vous avez une gamme qui peut aller de la Clio à la Ferrari ou la Formule 1.
Comme pour toute activité, un investissement de départ est indispensable, mais il faut le faire progressivement, à bon escient.
Un ensemble de radiocommande correct avec un avion et moteur , coûtent de l’ordre de 380 Euros.
A ce premier chiffre, il est également recommandé de prévoir aussi une inscription dans un club d’aéromodélisme.

Le montant de cette inscription, d’une durée d’un an, est très variable aussi en fonction :
-des équipements et terrains qui sont mis à votre disposition,
-de la présence ou non d’un appareil " club ", avec des leçons spécifiques d’initiation,
-d’une assurance fédérale, variable également en fonction de l’âge.



UNE PROGRESSION LOGIQUE

Il ne faut pas penser un instant que n’importe qui peut piloter n’importe quoi sans avoir appris.
Savoir voler est aussi une récompense, car il vous a fallu travailler techniquement et mentalement vos émotions pour pouvoir enfin atteindre ce plaisir!
Il faut toujours calculer le risque, car la première faute est en général aussi la dernière, ce qui peut finir par un prix de revient prohibitif, et parfois l’amateur est dégoûté à tout jamais.
Comme en grande aviation, il faut compter une vingtaine d’heures effectives de pilotage avant de pouvoir évoluer seul.
Ces vingt heures s’étalent généralement sur une saison.


LA COMPETITION

L’aéromodélisme est d’abord un loisir, mais dès que l’on arrive à un niveau correct de pilotage, l’envie et la tentation sont grandes de se mesurer aux autres pilotes et de les surclasser.
Les compétitions peuvent être tout à fait impromptues et informelles, mais il faut savoir qu’il existe des compétitions très officielles, avec des catégories, des règlements bien spécifiques.
Le modélisme devient alors une discipline sportive à part entière, entrant dans un cadre international, avec des championnats de France, mais aussi d’Europe et du Monde.
Il n’appartient qu’à vous de finir par faire partie des équipes tricolores, pour aller défendre nos couleurs de part le vaste monde.